Cian Derder: « Je suis venu à Dübendorf pour y jouer, mais aussi pour y vivre.»

06/02/2019 à 16:08:17Dübendorf, Mauricette SchniderArticle vu 5 818 fois
Cian Derder a choisi de quitter Star Forward la saison dernière pour vivre une nouvelle expérience du côté de Zürich. Nouvel environnement, nouvelle équipe, nouvelle vie. A la fin du championnat régulier et après plusieurs mois passés sur les bords de la Limmat, il nous livre ses impressions et son bilan personnel, ceci juste avant d'entamer les play-off.
� Photo Mauricette Schnider -

Cian Derder (Ndlr. : prononcez Kiane), qu'est-ce qui vous a amené à Dübendorf ?
Je voulais faire mes études à Zürich et pour moi le hockey est aussi très important. Trouver une équipe était fondamental pour moi. J'ai pensé à Dübendorf parce que j'ai toujours voulu jouer dans une équipe compétitive, de haut de classement. J'ai tout simplement écrit au coach : " On a un match demain, jette un oeil au numéro 91 et si tu es intéressé, je le serai aussi ".  Les matchs aller-retour se sont plutôt bien passés et il m'a dit qu'on en reparlerait. A la fin de la saison j'avais un rendez-vous avec lui pour visiter les installations, le vestiaire et pour discuter. Comme on partageait le même état d'esprit, j'étais paré pour faire partie de Dübendorf. J'ai eu de la chance.

C'est votre première expérience en Suisse allemande et vous êtes le seul Romand de l'équipe. La barrière de la langue ne vous a-t-elle pas effrayé ?
Je suis tout à fait motivé à sortir de ma zone de confort. C'est sûr que dans le vestiaire, c'est un défi mais j'ai décidé d'étudier en allemand, faire du droit en allemand, à Zürich, dans une université très reconnue. Les cours sont entièrement en allemand et le défi était d'apprendre cette langue ainsi que le suisse-allemand. J'ai été chanceux de voir venir vers moi les joueurs qui m'ont dit " Hey, s'il y a quelque chose que tu ne comprends pas, on est là ". Je me suis tout de suite senti bien ici (à Dübendorf), je ne pouvais pas mieux tomber.

Comment s'est passé votre intégration ?
Au début, j'ai pris beaucoup de temps pour ça, c'était quelque chose d'important. Tu dois montrer que tu n'es pas là juste pour profiter de cette belle équipe et prendre ce qu'il y a à prendre. Je me suis toujours présenté aux évènements du club, j'étais toujours motivé, je m'intégrais le plus possible avec les autres. Je suis venu y jouer, mais aussi pour y vivre. Pour l'anecdote, après seulement trois semaines, deux-trois joueurs m'ont dit qu'il n'y avait qu'un seul week-end de libre durant toute la saison. Ils voulaient faire un voyage et m'ont demandé de partir avec eux, parce qu'il m'appréciait beaucoup. Qui aurait pensé ?  Je suis le seul Romand et direct, on me propose de partir à New-York !  J'ai appelé ma maman et je lui ai dit " Maman, je suis intégré, je crois que c'est bon ".

Et aujourd'hui, vos impressions ?
Je suis venu pour ma 3ème année de droit, je fais mon Bachelor bilingue. Mais au final, avec le hockey, on n'a plus envie de retourner chez soi après avoir joué ici. L'Uni est vraiment bien, la ville de Zürich est magnifique, je vais donc m'inscrire en Master de droit de Zürich et j'espère continuer mon aventure avec Dübendorf.

Les joueurs de Dübendorf vous surnomment " Zizou ". Pour quelle raison?
Je me débrouille pas mal au foot, mon père est d'origine algérienne, j'ai cru que c'était en rapport avec Zinédine Zidane. Mais je me suis complètement planté. C'est Steven Widmer qui m'a baptisé comme ça après m'avoir demandé comment on prononçait mon nom. Il m'a dit " Kian? Sian? ok t'es Zizou ! ".

Il y a quelques semaines vous avez participé à votre premier match en Swiss League avec GCK. Que retenez-vous de cette expérience ?
Ce sont des choses qui arrivent quand on s'y attend le moins. On m'appelle pour aider une équipe, parce que là-bas on ne nous prend pas pour des Juniors. On a un rôle à jouer avec eux. J'ai fait mon premier match à Porrentruy contre Ajoie, il y avait beaucoup de monde, ma famille était là, c'était une ambiance de malade. Lors de mon deuxième match contre Winterthour j'ai reçu le prix du meilleur joueur, à nouveau une expérience exceptionnelle. Il y a une telle entente et harmonie entre les clubs partenaires ici, c'est quelque chose qu'on ne trouve pas chez nous. C'est très professionnel.

Avant d'y jouer, quel regard portiez-vous sur Dübendorf ?
En Suisse romande, notre coach nous vendait Dübendorf comme une équipe professionnelle, une équipe à battre !  On se disait que c'était eux qui devaient gagner le championnat et si ça n'avait pas été le cas, ça aurait été un accident. On avait beaucoup d'admiration.

En mars, vous aurez la chance de participer aux Universiades, soit les Championnats du Monde univeritaires en Sibérie. Un rêve qui se réalise ?
C'était une décison difficile pour moi de partir là-bas et de ne pas pouvoir jouer les demi-finales avec mon club, celui pour qui je me bats. Ca sera certainement le niveau le plus haut que j'atteindrai dans ma carrière et représenter la Suisse c'est quelque chose d'énorme.
Je suis impatient et je me réjouis beaucoup.

En participant à ces championnats, vous devez quitter vos coéquipiers durant une phase importante des play-off (Ndlr. :si tant est que Dübendorf se qualifie en demi-finale). Comment ont-ils vécu votre choix, votre décision ?
-Ils m'ont dit " Vas-y Zizou, on y serait tous allés. Tu nous représenteras très bien. Tu nous aides beaucoup, mais on va s'en sortir. On serait égoïstes de ne pas te laisser partir. " Ils se réjouissent que je leur donne des nouvelles, que je partage ça avec eux.

Quel est votre rôle dans l'équipe ?
Les gars me voient comme quelqu'un qui travaille beaucoup, qui donne tout ce qu'il a. Je me considère comme un joueur d'équipe. Je ne suis pas le leader qui gueule dans le vestiaire mais ils savent qu'ils peuvent compter sur moi. Ils m'ont tellement apporté que je veux faire de même
avec eux.

Quel est votre adversaire idéal pour les play-off ?
J'aime jouer contre les Romands parce que je connais les équipes, mais c'est Wiki-Münsingen qui nous convient le mieux. On a un peu le même style. Mais aujourd'hui, on a prouvé qu'on pouvait battre tout le monde. On se concentre donc plus sur nous que sur l'adversaire.

Le reste des interviews

27/01/2022 à 16:05:44

Kevin Pasche: "Pour moi, la NHL est le rêve ultime!"

Impressionnant pour sa première saison en USHL, le jeune gardien Kevin Pasche rêve de NHL. L'international suisse revient pour nous sur son début de saison, les derniers mondiaux et son avenir.
...
03/11/2021 à 13:26:02

Noah Patenaude: "Sortir de sa zone de confiance"

Arrivé à Saint-John à l'âge de 16 ans, le gardien Noah Patenaude continue son parcours en LHJMQ. Cette saison, le Neuchâtelois dispute sa troisième saison avec les Sea Dogs et aura la chance de disputer la légendaire coupe Memorial....
23/08/2021 à 13:06:35

Quali-JO - Philippe Bozon: "La pression est très forte"

À l'heure où l’Equipe de France de hockey sur glace va jouer gros en cette fin de semaine à Riga, Plan de Match a pu s’entretenir avec Philippe Bozon, le sélectionneur tricolore. Retour avec lui sur les présents et les absents, sa stratégie pour le tournoi de qualification Olympique (TQO) et ce que cela représente pour le hockey en France....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de EHC Dübendorf

Les derniers matchs de EHC Dübendorf

mercredi 16 février 2022
dimanche 13 février 2022
samedi 12 février 2022
mercredi 09 février 2022
mardi 01 février 2022
Derniers résultats
di 01.05.22 - 3 - 1
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 EHC Kloten 52 j 132 pts
2 ZSC Lions 54 j 102 pts
3 EV Zoug 52 j 100 pts
4 HC Fribourg-Gottéron 51 j 94 pts
5 SC Rapperswil-Jona Lakers 52 j 94 pts
6 HC Davos 51 j 88 pts
7 Genève-Servette HC 52 j 88 pts
8 Lausanne HC 51 j 87 pts
9 EHC Biel-Bienne 52 j 87 pts
10 HC Lugano 52 j 76 pts
11 HC Ambri-Piotta 52 j 66 pts
12 SC Bern 52 j 65 pts
13 SCL Tigers 50 j 35 pts
14 HC Ajoie 51 j 26 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets