Yves Sarault: «Nous avons les moyens de battre n'importe quelle formation»

21/02/2017 à 14:43:50Lausanne, Patrick PittonArticle vu 9 755 fois
Arrivé à Lausanne en 2014, Yves Sarault a repris les rennes des Elite A du club vaudois. Avec un certain succès, puisque les Vaudois se sont qualifiés deux fois pour les play-offs lors des deux dernières saisons. Planète Hockey a rencontré l'ancien joueur de Genève, Berne et Davos, mais également celui qui a à son actif 111 matchs en NHL, pour faire un point sur la saison en cours.
� Photo Patrick Pitton -

Yves Sarault, l'an passé vous avez été éliminés en 1/2 finale face à Berne. Une grosse déception pour vous?
Oui clairement. Nous avons perdu sur le son de la cloche, comme on le dit chez nous au Québec, après avoir pris une punition à sept secondes de la fin du match. Après un engagement dans notre zone nous avons encaissé un but. C'était une grande déception, car l'année passée nous avions l'équipe pour pouvoir tout gagner. Nous étions complets partout.

Après Johnny Kneubuehler, vous avez dans votre contingent un joueur qui vit sa première saison en tant que professionnel, Loïc In-Albon. Que pouvez-vous nous dire sur ce jeune joueur?
Loïc est en train de prendre de la maturité. Je pense qu'il y a de belles choses à venir pour lui. Il possède un belle intelligence de jeu ainsi que le sens de hockey. Loïc a tout pour faire un bon joueur professionnel. 

Et sur Johnny Kneubuehler?
Quand il est arrivé en Juniors Elite, j'ai tout de suite remarqué son excellent patinage. C'est également un joueur qui a de l'intelligence dans son jeu et qui n'a pas peur d'aller au contact. C'est un joueur capable de bien jouer au travers des contacts et de l'intimidation. J'ai toujours apprécié ce genre de jeu. J'aime quand les joueurs sont engagés comme lui.

On sent que depuis quelques saisons le L4C parvient à s'imposer parmi les ténors.
Depuis mon arrivée à Lausanne, j'ai quelque peu resserré la vis dans le vestiaire, ainsi que la manière dont mes joueurs se comportent également hors glace. Avec mes assistants nous essayons déjà de leur inculquer la meilleure manière de se comporter en professionnels. Les jeunes se rendent compte qu'avec notre progression c'est une solution qui fonctionne. Tous ces changements ont déjà porté leur fruit puisque nous sommes à chaque fois qualifiés pour les play-off. Mais, nous devons tous continuer à nous investir pleinement.

Vous allez affronter le EV Zoug en 1/4 de finale. Un adversaire à votre portée?
Le nom de l'adversaire n'a aucune importance. Comme je l'ai dit, nous devons nous engager pleinement tout en trouvant un certain équilibre à nos émotions. Faire attention de ne pas vouloir en faire trop par exemple et passer la soirée sur le banc des pénalités. Les formations ont un niveau identique, le championnat est très serré. Cette saison nous avons remporté une douzaine de matchs en over-time et en avons perdu onze après le temps réglementaire. Je pense que dans les séries à venir tout le monde aura la capacité de battre tout le monde. Cette année ne ressemble en rien aux autres, lorsqu'il y avait des formations bien au-dessus du lot. Cela va être très intéressant de voir ce qu'il passera lors de ces play-off.

Êtes-vous pleinement satisfait de la saison de vos protégés?
On peut toujours mieux faire. Nous avons beaucoup travaillé défensivement, nous avons consenti beaucoup d'efforts pour arriver à jouer de manière plus consciencieuse, et également dans l'optique d'améliorer les duels à un contre un, ainsi que l'exécution de notre jeu. Je trouve que nous avons pris trop de buts cette saison. Il va falloir serrer la vis défensivement durant ces séries. Offensivement parlant, nous n'avons aucun souci. Nous sommes une équipe très offensive et nous créons beaucoup de jeu. Ma plus grande déception reste le jeu défensif.

Est-ce que vous vous consultez avec Dan Ratushny afin de parler de votre système de jeu?
En fait tout est très bien tombé car je suis arrivé ici avec un système de jeu offensif, celui que j'ai toujours appliqué depuis mes débuts. J'ai évidemment pris un peu exemple sur Hockey Canada, avec beaucoup d'influence dans notre jeu, du support, et avec cinq joueurs qui montent ensemble à l'offensive, qui défendent ensemble. Et quand Dan est arrivé, il a également proposé un système porté vers l'offensive. Il y a quelques différences sur la manière de fore-checker notamment. Finalement tout est bien tombé car nos deux systèmes de jeu sont pratiquement identiques. C'est un point extrêmement positif pour les joueurs qui rejoignent l'équipe première que de pouvoir jouer un système qu'ils ont déjà l'habitude de pratiquer, ils ne sont pas complètement dépaysés. Avec Heinz Ehlers et son 1-3-1, la situation était complètement différente de ce que nous avions l'habitude de jouer en Elite. Mais si l'on reprend l'exemple de Loïc In-Albon ainsi que de Johnny Kneubuehler, ce sont des joueurs assez intelligents pour s'adapter à tout système de jeu. D'autant que quand ils rejoignaient la première équipe, le nombre de shifts qu'ils avaient à effectuer n'était quand même pas insurmontable.

Quel est le niveau de jeu du championnat Elite A?
Je pense que cela peut-être comparé à de la première ligue en certaines circonstances, si ce n'est qu'il y a des joueurs un peu plus robustes physiquement dans cette division. Par contre au niveau du talent brut des joueurs, je pense que les Elite A sont au-dessus. Nous avons même des joueurs dans cette catégorie de jeu qui peuvent sans problème assumer un rôle dans un quatrième bloc de NLB, voire mieux. Par contre, pour d'autres, il ne faut pas oublier que certains proviennent de Novices Elite, donc la différence de jeu est importante. Mais, à l'aube de ces play-off, je constate qu'après avoir fait d'excellentes prestations face à des équipes comme Zoug ou encore les ZSC Lions, nous serons au niveau et cela sera très intéressant à découvrir.

La future Swiss Regio League sera donc d'un apport important pour les joueurs qui n'ont plus l'âge d'évoluer en Elite A?
Oui tout à fait, je pense que cela sera un plus, si toutes les formations jouent bien entendu le jeu avec les plus jeunes. On ne sait pas encore exactement comment cela se passera, mais les acteurs de cette nouvelle ligue devraient accepter d'intégrer un certain nombre de joueurs de moins de 25 ans par exemple. Avec un certain quota de juniors, comme cela est pratiqué notamment en Allemagne, cette ligue pourrait vraiment aider les jeunes à progresser en vue d'une future carrière en National League. Il faut impérativement que ces jeunes se voient confier un certain temps de glace, qu'on leur offre une ou plusieurs autres années de progression. Tous les joueurs ne sortent pas de l'ombre en même temps, certains ont besoin de plus de temps.

Vous êtes présents à Lausanne depuis 2014 et vous avez un contrat jusqu'en 2018. Pensez-vous continuer plus loin?
Je pense surtout à progresser. Tout coach doit avoir l'ambition d'entraîner des professionnels un jour ou l'autre. J'ai envie d'aller plus haut, mais je ne le ferais que quand je serai certain d'être complètement prêt. Car si tu entraînes des pros et que tu n'es pas assez aguerri, les signaux que tu envoies à ton équipe ne seront pas bons. C'est important d'être respecté par tes joueurs. Je vais donc prendre mon temps. J'ai encore une année à honorer avec les Elite A, après pourquoi ne pas passer à l'échelon supérieur. Je ne veux pas sauter des étapes, quand viendra mon tour je serai prêt.

Vous vous voyez exercer en Suisse ou plutôt au Canada?
En Suisse ou au Canada, mais avec des professionnels. Je regarderai probablement vers la ligue américaine, mais pourquoi pas ici en National League. 

Y'a-t-il des joueurs qui auront des chances et un potentiel niveau selon vous pour rejoindre à terme la première équipe?
Oui, nous avons plusieurs joueurs comme Jordan Bougro, premier buteur de la Ligue, Lee Roberts ou même Axel Simic, qui appartient toujours à Lausanne malgré son départ Outre-Atlantique. Dans le même cas, iI y a également Simon Le Coultre, mais pour lui, je ne suis pas certain qu'il reviendra, car ils sont très satisfaits de ses performances à Moncton. Donc oui, il y a des jeunes qui pourraient jouer plus haut. Après cela dépend aussi de ce que la première équipe recherche exactement, de ce qu'elle a vraiment besoin. Il faut aussi tomber au bon moment.

La saison prochaine, Stéphane Rochette va quitter Lausanne. Savez-vous qui le remplacera?
Non, pour l'instant on ne sait pas encore qui le remplacera. Mais de mon côté je dois avouer que cela ne changera pas grand chose, même si nous sommes de très bons amis avec Stéphane. Je suis capable de travailler avec tout le monde. Mais je pense qu'il y aura passablement de monde sur les rangs. Jan Alston devrait même, je pense, me demander mon avis. Mais pour l'instant rien à l'horizon.

Est-ce qu'il vous arrive de rechausser les patins pour jouer?
Oui tout à fait. Je joue quelques fois du côté de Morges avec également d'anciens joueurs du Lausanne Hockey-Club. Je m'y rends environ deux fois par mois, c'est très plaisant et on s'y amuse bien.

Qu'est-ce que l'on peut vous souhaiter pour cette fin de saison?
Mon seul but ici à Lausanne est de continuer à faire progresser des joueurs. Mais il est clair que pour tout compétiteur on aspire à remporter un championnat. D'autant que nous avons la possibilité de battre toutes les équipes je pense. 

Le reste des interviews

23/08/2021 à 13:06:35

Quali-JO - Philippe Bozon: "La pression est très forte"

À l'heure où l’Equipe de France de hockey sur glace va jouer gros en cette fin de semaine à Riga, Plan de Match a pu s’entretenir avec Philippe Bozon, le sélectionneur tricolore. Retour avec lui sur les présents et les absents, sa stratégie pour le tournoi de qualification Olympique (TQO) et ce que cela représente pour le hockey en France....
11/05/2021 à 15:24:20

Louis Matte: « Zoug aura fait un peu moins d’erreurs »

Planète Hockey vous propose l’interview de Louis Matte, l’entraîneur-assistant du Genève-Servette HC. Bien que battu par le EV Zoug en finale des play-off (3-0), le club Grenat sort néanmoins d’une saison remarquable....
30/04/2021 à 17:14:32

Gary Sheehan: « Il faudra saisir les opportunités au bon moment »

Planète Hockey vous propose l’interview de Gary Sheehan, l’entraîneur à succès du HC Ajoie. 48 heures après avoir fêté la promotion en National League en disposant de Kloten (4-2 dans la série), le Québécois est toujours sur son petit nuage....
voir tous les interviews

Autres actualit�s de Lausanne 4Clubs

Les derniers matchs de Lausanne 4Clubs

dimanche 17 octobre 2021
samedi 16 octobre 2021
dimanche 10 octobre 2021
vendredi 08 octobre 2021
dimanche 03 octobre 2021
Derniers résultats
ma 19.10.21 - 7 - 5
ma 19.10.21 - 1 - 3
ma 19.10.21 - 5 - 3
ma 19.10.21 - 3 - 2
voir tous les résultats
Fil actualités en continu
Derniers articles
Classement
1 HC Fribourg-Gottéron 16 j 38 pts
2 HC Bienne 16 j 33 pts
3 HC Davos 14 j 28 pts
4 ZSC Lions 15 j 26 pts
5 EV Zoug 13 j 25 pts
6 HC Ambri-Piotta 15 j 24 pts
7 SC Rapperswil-Jona Lakers 15 j 22 pts
8 HC Lugano 16 j 22 pts
9 SCL Tigers 16 j 18 pts
10 Lausanne HC 14 j 17 pts
11 CP Berne 15 j 17 pts
12 Genève-Servette HC 15 j 12 pts
13 HC Ajoie 14 j 9 pts
voir le classement détaillé
Partenaires
Derniers tweets