AJOIE – Alain Birbaum: «Pesan ne voulait pas les surnuméraires à l’entraînement»

AJOIE – Alain Birbaum: «Pesan ne voulait pas les surnuméraires à l’entraînement»

Alain Birbaum - Photo: Philippe Ducarroz
CSVJ / Le Sentier
Philippe Ducarro
z

On a cru à un certain moment, la saison passée, qu’Alain Birbaum s’était définitivement perdu dans les couloirs de la nouvelle Raiffeisen Arena de Porrentruy. Plus de trace de vie d’un défenseur pourtant titulaire inamovible depuis son arrivée dans le Jura. Seulement voilà: emporté par l’avalanche de mauvais résultats de son équipe et peu apprécié par son ex-coach Filip Pesan, il s’est retrouvé sur la touche. Relégué. Aux oubliettes.

Cette semaine, le voici au Sentier pour les Hockeyades avec l’assurance du vieux briscard. Mais on sent le bonhomme touché par son pensum 2022/23. Un épisode qui fait gamberger quand on approche les 38 ans. «C’était un moment compliqué durant la pause du mois de novembre. Sans savoir pourquoi, j’ai été mis à l’écart par l’entraîneur alors que Filip Pesan me disait qu’il n’y avait rien. Quand on reste quatorze matchs à l’écart, que l’équipe perd et que ça ne va pas bien, on se dit quand même qu’il y a quelque chose qui cloche. Mais ce sont des choses sur lesquelles on n’a pas de contrôle, j’ai dû l’accepter. Mais je pense que ça me soit arrivé à l’âge que j’ai aujourd’hui m’a été plus facile à gérer. Dix ans plus tôt, je pense que j’aurais pété un plomb et j’aurais peut-être fait un scandale… Là, j’ai pris le parti de m’entraîner et attendre que la roue tourne. Et c’est ce qui est arrivé quand Julien Vauclair a repris l’équipe.»

On s’entraîne normalement, on est avec l’équipe, mais on est dans les tribunes pendant les matchs…
Oui c’est ça: on fait normalement partie de l’équipe, sauf que Pesan, les jours de matchs, ne voulaient pas les joueurs surnuméraires à l’entraînement. Du coup, on s’entraînait en salle de force et on allait sur la glace après l’entraînement. Seul ou avec les autres joueurs non-alignés. On patinait, on venait le soir pour voir le match et on restait à la maison quand on devait jouer à l’extérieur. On n’avait même pas le droit de prendre le car pour accompagner l’équipe…

On se doutait dès le départ qu’avec Pesan, ça allait être compliqué…
Ce n’était pas forcément le coach idéal pour l’endroit, déjà de par le fait de la langue. Je crois que c’est un coach qui était plutôt habitué à avoir de grosses équipes où il faisait plus du management qu’entraîner vraiment. Très vite, il a eu ce côté un peu hautain en parlant, en critiquant ce que nous avions fait l’année précédente alors que nous on savait très bien d’où on venait. Il a lui-même vite compris après quelques matchs que ce ne serait pas facile. Malgré tout, on a eu un assez bon début de saison, mais après ça s’est gâté avec cette série de quatorze défaites. On était au fond du trou, on pensait bien que les choses allaient changer.

Et Julien Vauclair vous a relancé…
Oui, quand Julien a annoncé le limogeage de l’entraîneur et qu’il reprenait l’équipe, je me suis dit que ça allait être bon pour moi. Il n’a pas voulu tout changer au premier match qu’il a coaché, mais il a été vraiment sympa car il m’a annoncé très vite que j’allais rejouer le weekend qui suivait. Dès ce moment-là, je n’ai plus quitté le line-up et j’ai même joué beaucoup plus que d’autres.

Vous avez songé à partir et aller jouer ailleurs?
Non, pas quitter le club. Ajoie, c’est devenu un peu ma patrie. Ça fait sept ans que j’y suis, j’ai gagné avec Ajoie, je m’y suis fait beaucoup d’amis. Oui, j’avais pensé à partir, mais il y a le projet de l’académie pour mon futur. Je me suis posé la question d’arrêter et de tourner la page, j’ai quand même eu de la peine à accepter d’être relégué au second rôle, je ne le cache pas. Mais après discussions avec Julien et des membres du comité, ils m’ont convaincu de faire encore ma dernière année de contrat.

Même si, il faut quand même l’admettre, vos performances sont à la baisse…
Quand j’ai parlé avec Julien et une partie du comité, je leur ai dit que s’ils estimaient que je ne serais plus utile ou que ma place devrait revenir à un jeune, il n’y avait pas de problème. S’il fallait arrêter là, on arrêterait. Eux m’ont dit que non, mais que si je n’avais pas un rôle prédominant dans l’effectif ils comptaient quand même sur moi pour mon expérience et que j’avais démontré une présence importante en fin de saison dernière. Si je peux rendre service, je répondrais présent. Ce n’est pas encore officiel que ce sera ma dernière saison, mais moi je la vis comme si c’était le cas.

Travailler, y croire, c’est l’ADN d’Ajoie…
Oui, il faut travailler plus dur que les autres pour avoir une petite récompense. On a eu des saisons magnifiques. c’est sûr que maintenant c’est un peu plus compliqué en National league, mais encore une fois on vient de très très très loin. Si on nous compare avec le néo-promu Kloten, c’était déjà deux mondes d’écart. Déjà qu’on n’était pas dans le top au niveau structurel de la Swiss League. Mais le comité fait un énorme travail, les sponsors, tout le monde s’engage à 200% pour combler le retard. Petit à petit, on va y arriver même si ça va encore coûter des saisons où on va galérer.

Longtemps?
L’année passée, on a envoyé un mauvais signal: on a donné la chance à La Chaux-de-Fonds d’y croire. Je pense que c’était la pire des choses à faire. Jouer la relégation, c’est une chose. Mais si on gagne 4-0 les barrages, ça démontre tout de même la marge qu’il y a entre les deux ligues. Là, on a plutôt montré que la marge était mince et qu’on pouvait tomber. C’est là-dessus qu’il va falloir travailler.


30 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 2
Lausanne HC Lausanne HC 0
27 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 3
25 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 3
Lausanne HC Lausanne HC 0
23 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 2

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

Matchs au programme

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

Voulez-vous être averti(e) pour les nouvelles actualités? OUI NON