CHL – Rapperswil élimine Mannheim et affrontera Vitkovice

CHL – Rapperswil élimine Mannheim et affrontera Vitkovice

Photo: Cap/CHL
Huitièmes de finale retour (aller: 1-4)

Buts: 01:51 Wetter (Grossniklaus, Frk) 0-1; 30:09 Schroeder (Jensen, Aebischer) 0-2; 44:06 Plachta (Ennis, Jokipakka / PP1) 1-2; 59:00 Dünner (EN) 1-3

Mannheim: Tiefensee (Brückmann); Gilmour, Holzer; Murray, Gildon; Thiel, Pilu; Jokipakka, Reul; Ennis, Gaudet, Fischbuch; Wolf, Vey, Plachta; Kühnhackl, Loibl, Hannikainen; Eisenmenger Mag., Eisenmenger Max., Proske. Coach: Lundskog.

Rapperswil: Nyffeler (Meyer); Gerber, Aebischer; Mayer, Baragano; Grossniklaus, Vouardoux; Capaul; Forrer, Dünner, Wick; Cervenka, Albrecht, Moy; Jensen, Schroeder, Lammer; Wetter, Rask, Frk. Coach: Hedlund.

Après s’être frayé un chemin jusqu’aux huitièmes de finale, les Rapperswil-Jona Lakersont créé la surprise en battant l’Adler Mannheim 7-2 sur l’ensemble des deux matches, garantissant ainsi leur place en quarts de finale et poursuivant leur quête du trophée européen. Avec cette défaite, Mannheim n’a pas réussi à dépasser les huitièmes de finale pour la quatrième fois et la deuxième fois en trois ans.

Comme lors du premier match, ce sont les Suisses qui ont ouvert le score, Gian-Marco Wetter inscrivant son cinquième but de la saison moins de deux minutes après le début du match. Wetter continue donc son incroyable histoire d’amour avec la CHL…

Des possibilités mais deux gardiens très à leur affaire ont empêché tout autre changement au tableau d’affichage jusqu’à la mi-match. Jordan Schroeder a ajouté à son total de points sa première unité de la soirée et son troisième de la série. Si le 4-1 était une colline, le 6-1 au total des deux matchs devenait une montagne pour Mannheim. Un premier pas a été fait grâce à Tyler Ennis qui a transmis le palet à Matthias Plachta pour tromper Melvin Nyffeler d’un one-timer.

Mannheim a continué à pousser en s’installant en zone offensive et en se procurant plusieurs occasions de qualité. Mais l’histoire de la soirée a été celle de la défense de Rapperswil, emmenée par son gardien de 28 ans, qui a réalisé plusieurs arrêts décisifs pour maintenir l’avance de son équipe à mesure que le temps s’écoulait dans le dernier tiers-temps.

Alors que le filet adverse était vide, Nico Dünner marquait dans les dernières secondes pour couronner la victoire saint-galloise. L’équipe classée 16ème a battu l’équipe classée 1ère de la phase préliminaire. Rapperswil l’a fait, et bien fait!

Dans l’esprit des observateurs européens, Adler Mannheim devait simplement assurer la qualification en quarts de finale dans sa SAP Arena. Seulement voilà, le match aller à Rapperswil ne s’est pas du tout passé comme prévu. Et c’est un déficit de trois buts (1-4) que les Allemands vont devoir combler.

Les débuts des Saint-Gallois en playoffs n’auraient pas pu mieux se dérouler, puisque Rappi a battu l’équipe ayant le meilleur bilan de la saison régulière. Rapperswil avait ouvert le score en supériorité numérique et, malgré l’égalisation moins de quatre minutes plus tard, a réussi à repousser les Allemands pour le reste de la soirée, en partie grâce à l’excellent Melvin Nyffeler. Les Suisses ont également profité d’un Jordan Schroeder au top, qui a marqué deux buts et qui a été un élément-clé de l’offensive.

Pour Mannheim, le gardien Felix Brückmann n’a pas connu son heure de gloire à l’aller, mais il figure toujours parmi les leaders de la ligue en termes de SV% et de GAA. Son SV% de 92,55 le place en 16ème position parmi tous les gardiens, tandis que sa GAA de 1,75 le place en 14ème position, ce qui donne à Mannheim une option solide qui pourrait faire pencher la balance en sa faveur.

En ce qui concerne l’attaque, les Allemands peuvent compter sur le talent de David Wolf qui, en sept matchs, a accumulé quatre buts et trois passes pour sept points, ainsi que sur l’ancien joueur de Zurich Linden Vey, qui a accumulé deux buts et quatre passes pour six points en sept matchs. C’est lui qui a d’ailleurs inscrit la seule réussite germanique à Rapperswil. En Allemagne, on a parlé de « jour sans ». Nous, on préférera relever la qualité du SCRJ qui, s’il ne flanche lors de la prévisible poussée initiale des Allemands, pourrait provoquer une belle surprise.

(Source: CHL)

FIL ACTU EN CONTINU

NL / SL / MHL / WL / U20

National League

Swiss League

MyHockey League

HOCKEY FéMININ

HOCKEY JUNIORS

HOCKEY RéGIONAL