GENÈVE – Philippe Baechler: «On est en après-cuite!»

GENÈVE – Philippe Baechler: «On est en après-cuite!»

Philippe Baechler sur la plateau des «Puckalistes» - Photo: Cap/La Télé

Invité hier soir sur le plateau des Puckalistes, le président du Genève-Servetter HC s’est laissé aller à quelques déclarations. Et a répiondu du tac au tac aux quelques piques qui lui ont été lancées. Ainsi, quand on lui faisait remarquer une certaine discrétion, le président de rétorquer: «Mieux vaut être discret et enlever des titres». Message bien passé en début d’émission.

Et de ne pas slalomer quand il parle de la situation de l’équipe actuellement: «On est un groggy suite à ce titre, fin avril. On redescend doucement de notre nuage, on voit aussi les résultats sur la glace, mais c’était prévu: on savait qu’il y aurait ce problème de début de championnat. Ils sont encore là-haut avec la coupe, leur médaille… Ça mettra un peu de temps!»

Par contre, le titre donne un bon coup de boost lorsqu’il s’agit de trouver de nouveaux partenaires. «Bien évidemment, un titre c’est extraordinaire, vous pouvez même augmenter le prix des billets! C’est tout un cycle et aujourd’hui on est très satisfaits des premiers résultats que l’on a avec 30% de plus d’abonnés par exemple. On est vraiment dans la « montée ».»

Ce qui a permis, notamment, d’engager il y a quelques jours un certain Tim Berni. «Marc Gautschi, c’est l’architecte du club. C’est vrai qu’il est très engagé, patient. Tim Berni, ce n’est pas un dossier que l’on a traité il y a quinze jours, c’est depuis cet été. (…) C’était une des cibles.» Et Philippe Baechler de reprendre: «En terme d’offre, on n’est pas allés plus haut que Zurich. Mais pour lui il y a un challenge de venir à Genève. C’est plus par défi sportif. Il sait qu’il doit faire une excellente saison avec nous pour repartir en NHL.»

Objectif minimal: demi-finale

Baechler l’avoue, le budget du club est au niveau du Top 4 – Top 6. D’où l’objectif de terminer parmi les quatre premiers du championnat, mais pas en saison régulière: «Objectif minimal: demi-finale!». Voilà qui devrait soutenir le projet de nouvelle patinoire pour 2028/29. En attendant, le GSHC doit donc descendre de son nuage: «On va devoir cravacher jusqu’à Noël, reprend Baechler. Aujourd’hui on commence à voir de jolies choses qu’on n’avait pas du tout en début de saison. (…) On est un peu en après-cuite comme on dit. (…) On voit que même les étrangers ont eu de la peine en début de saison… On n’est pas inquiets.»

Et concernant le surplus de programme avec la CHL? «Je crois que c’est bien d’avoir ces matchs. Ça fait du bien au groupe de se déplacer ensemble. En fonction du résultat, il y aura peut-être une petite bière au passage… pour ne pas dire deux. (…) C’est un « plus » aujourd’hui.» Comme l’est d’ailleurs le très bon Henrik Haapala, qui va finir sa pige avec Genève à la fin du mois. Alors restera? Restera pas? «Aujourd’hui, avec Haapala, c’est en discussion. Il y a encore pas mal de matchs jusqu’à fin octobre. On a recruté ce joueur parce qu’on avait Tanner Richard et Theodor Lennström qui étaient blessés. Donc voilà, si les deux sont en pleine forme d’ici la fin du mois, on va se poser la question…», conclut le président. qui ne voyage pas beaucoup à l’extérieur, mais qui dit – avec un grand sourire – se réserver pour les playoffs…

FIL ACTU EN CONTINU

NL / SL / MHL / WL / U20

National League

Swiss League

MyHockey League

HOCKEY FéMININ

HOCKEY JUNIORS

HOCKEY RéGIONAL