MONDIAL – La Tchéquie n’est pas une citadelle imprenable

MONDIAL – La Tchéquie n’est pas une citadelle imprenable

CZE_Lukas Dostal_2023-24

C’est la troisième fois que la Tchéquie accueille le championnat au cours de ce XXie siècle. Les deux expériences prcédentes n’ont guère été couronnées de succès. Une cinquième place en 2004 après une défaite 3-2 aux tirs au but en quart de finale contre les États-Unis et une défaite 3-0 dans le match pour la médaille de bronze en 2015, encore une fois contre les Américains.

Difficile de dire si la Tchéquie version Radim Rulik fera mieux. On en doute. De nombreux joueurs sont retenus en NHL. Du coup, le physique de Radko Gudas (Anaheim) et le savoir-faire d’Ondrej Palat (New Jersey), deux fois vainqueur de la Coupe Stanley, devraient s’avérer utiles.

En deux matchs dans le tournoi, les deux présumés leaders font le job, même s’ils l’ont fait tardivement. D’abord, il y a la victoire 1-0 SO (pénalty victorieux de Roman Cervenka) contre la Finlande lors de la première journée. Ensuite, il y a ce succès 6-3 face à des Norvégiens qui menaient 1-3. Deux points (1G, 1A), voilà qui fait de Palat le co-leader des meilleurs avec trois autres coéquipiers. Gudas, lui, assure un différentiel de +2, le meilleur de son équipe avec – aussi – quatre autres congénères.

Puissance offensive, mais peu efficace

Lors de cette rencontre, c’est la puissance offensive des Tchèques qui a pris le dessus: 43 tirs à 8 pour les joueurs locaux. Défensivement, on a aussi compris, après un premier tiers désastreux, que c’était du solide: un tir cadré norvégien durant le deuxième tiers-temps et quatre dans le dernier. Et puis, élément à ne pas négliger: la formation de Rulik est la plus imperméable en boxplay. À l’avant, il y a mieux à faire: la Tchéquie n’a que la 14e attaque (certes après deux matchs seulement) et le 15e powerplay. Elle connait 9% de réussite dans ses shots et surtout est muette en supériorité numérique: 0 sur 6, c’est mauvais.

Il sera intéressant de voir lequel des trois gardiens de la NHL – Lukas Dostal (Anaheim), Petr Mrazek (Chicago) ou Karel Vejmelka (Arizona) – occupera le poste de gardien de but ce soir. Les Tchèques possèdent peut-être le meilleur trio du championnat. Mais Mrazek a souffert de la comparaison avec la performance de Dostal, qui avait repoussé les assauts de la Finlande après 65 minutes de jeu et une séance de tirs au but 24 heures plus tôt.

Lors de la dernière confrontation entre les deux nations, la semaine passée à Brno lors des Betano Hockey Games, c’est Dostal qui a encaissé les deux buts signés Dario Simion et Calvin Thürkauf. Genoni (95,2% d’arrêts) avait gagné son duel face au portier des Ducks (87,5%).

Source: IIHF/YouTube
30 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 2
Lausanne HC Lausanne HC 0
27 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 3
25 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 3
Lausanne HC Lausanne HC 0
23 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 2

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

Matchs au programme

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

Voulez-vous être averti(e) pour les nouvelles actualités? OUI NON