NATIONAL LEAGUE – Ces gardiens qui devront confirmer

NATIONAL LEAGUE – Ces gardiens qui devront confirmer

Beat Forster et Harri Säteri - Photo: Laurent Daspres/Freshfocus

Le poste de gardien restera toujours la clé d’une saison réussie ou pas. Et de « M. 50% » comme on le nommait souvent, le pourcentage semble avoir encore évolué vers le haut au fil des années. Sans bon gardien, pas de satisfaction en fin de saison, les chiffres sont devenus inattaquables.

Si Genève-Servette a pu remporter le premier titre de son histoire, il le doit pour beaucoup à un Robert Mayer qui s’est montré constant et surtout impérial durant les séries, s’imposant même comme le MVP des playoffs. À l’aube de l’exercice 2023/24, il convient de se souvenir des performances des meilleurs cerbères de National League la saison passée.

L’absence dans notre Top 10 de quelques pointures (le blessé Berra, Nyffeler, Wüthrich, Punnenovs, Hughes) peut lancer quelques jolis débats.

1. Harri Säteri (EHC Biel-Bienne)

Si Robert Mayer (Genève) a été l’élément-clé des playoffs, le Finlandais a été à notre avis le meilleur portier durant l’ensemble de la saison. Le HC Bienne lui doit beaucoup dans l’obtention de la 2e place de la saison régulière durant laquelle il a présenté les deuxièmes meilleures statistiques derrière le Zurichois Simon Hrubec. Qu’il a par la suite dépassé. Säteri, c’est un but encaissé toutes les 26:13, 92,3% de saves et le plus grand nombre de blanchissages en saison régulière (7 sur 38 matchs).

2. Simon Hrubec (ZSC Lions)

Avec la reconduction du contrat de Simon Hrubec, Ludovic Waeber ne pouvait être que le grand perdant de la saison. Et ça n’a pas manqué. Le Fribourgeois victime des atermoiements de sa direction technique, l’élan d’un des trois futurs grands portiers helvétiques a été stoppé net. Mais pouvait-il en être autrement face à un Tchèque qui nous a sorti les meilleures statistiques de la saison régulière? Avec 92,7%, il a eu le meilleur taux d’arrêts devant Säteri et Senn. Durant les playoffs, il a par contre un peu souffert de la comparaison avec Harri Säteri.

3. Robert Mayer (Genève-Servette HC)

Tout d’abord l’anecdote: il a marqué un but contre Lugano! Pour le côté le plus sérieux, c’est lui qui a remporté le plus de matchs la saison dernière pour un gardien (72% de victoires, si on excepte Paupe et Laurikainen sur respectivement un et quatorze matchs). Sa saison régulière fut honnête, parfois irrégulière, mais a su s’imposer en No 1 devant Gauthier Descloux et ses pépins physiques. Mais tant dans les statistiques traditionnelles que dans les Advanced Stats, il n’a cependant pas réussi à rivaliser avec Säteri et Hrubec. Par contre, il fut prodigieux en playoffs…

4. Luca Boltshauser (SCL Tigers)

En playouts, il a fait ce qu’il fallait pour aider les Emmentalois à repousser Ajoie dans la bordure et se sauver d’une dangeuese série contre La Chaux-de-Fonds. Sur les six matchs disputés contre les Jurassiens, il a réalisé deux blanchissages (et a connu sa pire soirée à 92% de saves). Donc rien à dire. Sur l’ensemble de la saison, il est le meilleur gardien des « moins bien classés », ses statistiques le placent juste derrière Hrubec, Säteri et Senn. Par rapport aux saisons passées, avec en moyenne 91,9% d’arrêts, il est resté dans ses standards lorsqu’il était le No 1 de son équipe. Et pourtant, il fut carrément extraordinaire.

5. Juha Metsola (EHC Kloten)

Avec Juha Metsola, Kloten a engagé un portier qui a bien performé. Très régulier (91,1% et 91,2% pour les deux parties de saison), il est néanmoins seulement 7e des gardiens à plus de 30 matchs disputés. Il est toutefois le 5e gardien le plus utilisé du championnat et sa performance d’ensemble en certaines circonstances fut remarquable. Le néo-promu – le meilleur depuis longtemps – lui doit beaucoup. Son seul blanchissage de la saison, il le connaîtra le 12 décembre contre… le futur champion genevois!

6. Sandro Aeschlimann (HC Davos)

Des statistiques légèrement en baisse par rapport à 2021/22, mais Aeschlimann a tenu son rang avec un 91,4% d’arrêts en saison régulière et même 92,1% en playoffs. Il ne pourra rien face aux ZSC Lions. Mais dans les Grisons, on parlera surtout de binôme: si dans l’esprit Aeschlimann est le No 1, Gilles Senn est plus qu’un backup. D’ailleurs, c’est ce dernier qui remporte la bataille statistique face à son coéquipier (92,2% en saison régulière) titulaire incontesté en playoffs.

7. Janne Juvonen (HC Ambrì-Piotta)

Il a porté son équipe souvent à bouts de bras et aurait peut-être même lui offrir les playoffs avec un brin de chance supplémentaire. Juvonen présente un taux de réussite de 91,7% Seuls trois gardiens ont fait mieux en saison régulière (Hrubec, Säteri, Boltshauser), il a encaissé moins d’un but par tiers-temps. Il a connu une saison à 15 victoires et 18 revers, ce qui est pas mal pour une équipe de bas de classement et le 9e temps de jeu de tous les gardiens de NL.

8. Mikko Koskinen (HC Lugano)

Koskinen a tout pour bien faire. A commencer par une stature (200 cm sans les patins, 92 kg) à impressionner n’importe quel attaquant. Mais Koskinen, avec une équipe censée jouer les premiers rôles, c’est aussi un petit 90% d’arrêts en saison régulière… avant de se montrer supérieur à Reto Berra (Fribourg) en pré-playoffs (93,7%). Si l’on aurait mis une petite pièce en avant-saison sur un exercice de première classe de la part du Luganais, on a aussi vu que l’intermittence des résultats a pesé sur son parcours, au point de démontrer clairement sa mauvaise humeur. Dans un contexte gagnant, Koskinen est un atout majeur.

9. Tim Wolf (HC Ajoie)

Bien sûr, la statistique globale n’est pas exceptionnelle, on jugera plutôt Tim Wolf sur son comportement au sein de la plus mauvaise équipe de l’élite. Avec un petit 27% de victoires, difficile de faire beaucoup mieux en surnageant à 90,9% d’arrêts. Mais lorsque l’adversaire s’est révélé plus à la portée de son équipe, les chiffres ont pris l’ascenseur: 94,6% lors de ses 10 matchs de séries. Ses quatre derniers matchs contre La Chaux-de-Fonds ont été d’une solidité exemplaire (entre 95,8 et 97% de Saves).

10. Leonardo Genoni (EV Zug)

Un Genoni à deux vitesses. Conséquences de l’âge… ou de l’expérience? Sur une autre planète ces dernières saisons au point d’offrir le titre sur un plateau aux Zougois, le gardien préféré de Patrick Fischer en équipe nationale a été quelconque en saison régulière (moins de 90% d’arrêts). Changement de décor pour les playoffs avec un 93,4% qiui sauve sa saison et prouve qu’il a sa place cette année dans notre Top 10. Mais il s’agit peut-être là d’une première alarme qui vient de s’allumer pour le portier qui a comptabilisé le plus de minutes de jeu de tous les gardiens de l’élite: 2’606!

30 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 2
Lausanne HC Lausanne HC 0
27 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 3
25 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 3
Lausanne HC Lausanne HC 0
23 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 2

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

Matchs au programme

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

Est-ce que vous désirez être averti(e) par notification pour les nouvelles actualités?
Oui, très volontiers Non merci