J-8 – Rapperswil: comme un doute en défense

J-8 – Rapperswil: comme un doute en défense

Jordan Schroeder & Roman Cervenka - Photo: Laurent Daspres/freshfocus

Troisième du dernier championnat, Rapperswil ne cesse d’étonner. Peu auraient en effet parié sur une réplique de la saison 2020/21 qui avait vu les Lakers être demi-finalistes, avant d’intégrer le Top 4 un exercice plus tard. Le coach Stefan Hedlund (48 ans) et son approche différente du milieu du hockey sur glace y est sans doute pour beaucoup et il faudra s’y habituer: Rappi n’est plus une équipe condamnée au bas de classement.

Finalement, peu de changements durant l’intersaison – à part peut-être les étrangers – qui s’est terminée tôt en raison de la participation des Lakers à la Champions Hockey League. Mais chaque année, les mêmes questions reviennent. En résumé: le château de cartes saint-gallois tiendra-t-il encore le coup? La réponse se trouve sans aucun doute dans son comportement défensif.

Gardiens

Et ça commence bien entendu par les portiers. Rapperswil présente peut-être le duo le plus « fragile » de National League. Evidemment, Melvin Nyffeler livre la marchandise… souvent et son second Robin Meyer a le potentiel pour jouer dans l’élite. Mais Rappi aura de la peine à s’appuyer sur son No 2 si son titulaire connait un pépin physique ou une saison moyenne.

Les gardiens: Robin Meyer, Melvin Nyffeler

Défense

Avec seulement neuf éléments (il y en avait douze la saison passée), les joueurs de la ville de la rose manquent de profondeur. Et la fracture du pied d’Emil Djuse ne fait qu’aggraver le problème. Hedlund espérait pouvoir récupérer le Suédois cet été déjà, mais le processus de guérison n’est pas encore terminé.

Leandro Profico, qui a rejoint les rangs du EHC Kloten a-t-il été vraiment remplacé? Le Grison de 33 ans apportait beaucoup d’expérience dans une arrière-garde assez jeune où Inaki Baragano, David Aebischer ou encore Nathan Vouardoux vont recevoir plus de responsabilités. Car Andrew Rowe et Rajan Sataric ne sont plus là non plus.

Michal Jordan, le Tchèque, est aussi parti sous d’autres cieux (Pelicans Lathi/FIN). C’est dommage, il avait laissé une très bonne impression lors des 25 parties jouées pour Rapperswil. Ça ne fera bqu’augmenter un peu la pression sur les valeurs sûres que sont Maxim Noreau (36 ans) ou Tim Grossniklaus (28 ans, ex-SCL Tigers).

Les défenseurs: David Aebischer, Inaki Baragano, Luca Capaul, Emil Djuse (SWE), Colin Gerber, Tim Grossniklaus, Fabian Maier, Maxim Noreau (CAN), Nathan Vouardoux

ATTAQUE

On attendra encore une fois beaucoup de l’exceptionnelle production offensive des Lakers… lorsque Roman Cervenka est là. Sans son Tchèque, Rapperswil est orphelin. Cervenka, c’est l’assurance tout-risque, globalement le meilleur joueur du championnat (MVP 2022/23).

L’Américain Jordan Schroeder n’était peut-être que le 5ème compteur de Rapperswil (derrière Cervenka, Moy, Albrecht et Noreau), mais il a démontré qu’il était le patron du 2ème bloc. Aucune raison que ça change, même si l’on attend de sa part un différentiel plus élogieux (-1 en 2022/23).

Et puis, il y a Niklas Jensen sur lequel on peut fonder de gros espoirs. Très vite blessé en octobre, il n’a disputé que 12 matchs. Mais son bilan intermédiaire se révélait prometteur avec presque un point par rencontre. Le Canado-Danois devrait trouver un bel appui avec les deux nouveaux étrangers du contingent, lui le rapide meneur de jeu par excellence.

Il y a d’abord l’ex-Fribourgeois Victor Rask dont on est convaincu qu’il rencontrera chez les Lakers un contexte qui lui conviendra mieux. Rapperswil sera meilleur dans les engagements importants avec ce manieur de puck assez fin. Avec Brett Connoly (ex-Lugano), un ancien vainqueur de la Coupe Stanley, c’est plutôt la dimension physique qu’Hedlund est allé chercher.

Au niveau suisse, les Tyler Moy, Dominic Lammer ou Gian-Marco Wetter seront sans aucun doute intégrés dans les deux premières lignes. Il y a aussi des places à gagner encore sur les ailes de Yannick-Lennart Albrecht dans le 3e bloc.

Les attaquants: Yannick-Lennart Albrecht, Mats Alge, Petr Cajka, Roman Cervenka (CZE), Brett Connoly (CAN), Nico Dünner, Sandro Forrer, Nicklas Jensen (CAN/DEN), Dominic Lammer, Tyler Moy, Victor Rask (SWE), Jordan Schroeder (USA), Jonas Taibel, Gian-Marco Wetter, Jeremy Wick, Sandro Zangger

LES MATCHS DE PRÉPARATION

SC Rapperswil-Jona Lakers – EHC Biel-Bienne: 2-1
Lausanne HC – SC Rapperswil-Jona Lakers: 4-1
SC Rapperswil-Jona Lakers – HC Ambrì-Piotta: 3-4 SO
Augsburg (GER) – SC Rapperswil-Jona Lakers: 0-5
Trinec (SVK) – SC Rapperswil-Jona Lakers: 6-7 OT (CL)
Vitkovice (CZE) – SC Rapperswil-Jona Lakers: 4-1 (CL)
SC Rapperswil-Jona Lakers – Lukko (FIN): jeudi (CL)
SC Rapperswil-Jona Lakers – Kosice (CZE): dimanche (CL)

Premier match de National League

HC Ambrì-Piotta – SC Rapperswil-Jona Lakers, 19h45 (15.09., 19h45)

NOTRE PRONOSTIC

1.
2.
3.
4:
5.
6. SC Rapperswil-Jona Lakers
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.

30 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 2
Lausanne HC Lausanne HC 0
27 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 3
25 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 3
Lausanne HC Lausanne HC 0
23 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 2

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

Matchs au programme

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

Voulez-vous être averti(e) pour les nouvelles actualités? OUI NON