J-4 – FRIBOURG-Gottéron entre deux eaux

J-4 – FRIBOURG-Gottéron entre deux eaux

Jecker, Dufner et Sörensen - Photo: Laurent Daspres/Freshfocus

Comment oublier l’énorme désillusion de la saison passée? Pour mémoire, Fribourg-Gottéron rate les playoffs pour un point et se fait sortir par Lugano en pré-playoffs. Péripétie oubliée? Non, surtout pas. Une belle mise en garde, oui, pour un club qui s’est vu trop tôt dans le Top 8.

Gottéron veut donc faire mieux que 9ème. Objectif minimal mais qui évitera aux principaux protagonistes un certain nombre de railleries. Et pour réussir son coup, Fribourg a fait sa mini-révolution en annonçant la fin de la double-casquette coach-directeur de Christian Dubé pour… 2024/25. Dans les faits, l’évènement majeur aura été le retour de Chris DiDomenico sur le plateau de Saint-Léonard. Voilà qui ne rajeunit pas le cadre fribourgeois…

Gardiens

Un mouvement important dans la mesure où c’est bien un international suisse et… canadien qui quitte la barque pour Lausanne: Connor Hughes. Celui qui aura réalisé l’exploit quasi-historique de jouer pour deux équipes nationales différentes en l’espace de quelque jours s’est soudainement senti à l’étroit à la BCF Arena.

On peut le comprendre, même avec un Reto Berra (36 ans) un peu diminué, il demeurait dans l’esprit populaire et du coach le backup. Or, ses excellentes performances durant l’absence du titulaire (16 matchs) lui ont donné faim. Il fait donc place nette à un certain Bryan Rüegger, 23 ans et encore toutes ses dents.

En provenance de Thurgovie (NL), Rüegger est un ancien junior du EV Zug qui a payé la multiplicité des talents à la Bossard Arena et s’en est allé voir ailleurs. Il a même eu droit avec Rapperswil à une apparition en National League. Il devrait en jouer quelques-unes de plus à Fribourg, ce d’autant que Berra restera toujours en délicatesse avec son dos.

La situation de Fribourg est donc un peu similaire à celle des ZSC Lions: mieux vaudrait que le No1 ne connaisse pas trop d’absences cette saison.

Les gardiens: Reto Berra, Bryan Rüegger

Défense

Trois départs Juuso Vainio à Jyväskylä/FIN, Joël Scheidegger à Ajoie et Benjamin Chavaillaz à La Vallée de Joux, rien de bien dramatique pour la 4ème défensive du dernier championnat. Et donc trois arrivées: Andreas Borgman (SWE) et les jeunes Maximilian Streule (Armada de Blainville-Boisbriand (LHJMQ) et Simon Seiler (Olten, déjà présent en fin du dernier exercice).

Le principal changement se situe donc avec la présence d’un nouvel étranger, plus offensif et clairement meilleur que Vainio. Mais attention: on ne peut rien reprocher au Finlandais qui représentait sans doute le meilleur rapport qualité/prix de toute la Ligue. Borgman a clairement plus de dispositions offensives que son prédécesseur et un impact physique indéniable.

L’arrière-garde des Dragons va toutefois continuer à s’articuler sautour de ses hommes d’expérience, à commencer par Ryan Gunderson (37 ans) et Raphael Diaz (38 ans). Christian Dubé refuse l’évoquer le vieillissement de son cadre et préfère assurer que certains de ses joueurs n’ont jamais été autant en forme. À vrai dire, on ne peut pas lui donner totalement tort. Mais il joue la montre. Y a-t-il une profondeur suffisante sur le banc?

Les défenseurs: Andreas Borgman (SWE), Raphael Diaz, Mauro Dufner, Ryan Gunderson (USA), Benoit Jecker, Simon Seiler, Maximilian Streule, Dave Sutter

ATTAQUE

Le problème de l’âge, qu’on évoque depuis au moins trois ans mais qui, pour l’heure, ne s’est pas ressenti est aussi criard à l’avant. Mais faut-il y voir-là l’incapacité chronique de Gottéron à marquer des buts dans les périodes qui lui étaient les plus favorables?

Deux départs se révèlent embêtants: avec la retraite de David Desharnais, les Dragons perdent leur patron, et Victor Rask devrait mettre au compte de Rapperswil tout le potentiel qu’il n’a pas su exploiter à la BCF Arena. Mmais le mal était sans doute plus pernicieux et s’inscrivait dans la droite ligne du départ de Chris DiDomenico chez le voisin bernois.

Dubé n’a donc pas hésité à rappeler le Canadien à problèmes, sûr d’avoir résolu une partie de son problème. En complétant avec l’ex-Zurichois Lucas Wallmark, c’est un double coup de maître que le coach-directeur technique a réalisé. Gottéron possède donc un quatuor d’attaque plus incisif que celui de 2022/23, à un tel point que l’erreur de casting Janne Kuokkanen, un peu trop occupé à défendre ses propres intérêts, passe pratiquement inaperçue.

Côté suisse, deux nouvelles arrivées avec des Fribourgeois pure souche: Kevin Nicolet (Linköping U20/SWE) et Kevin Etter (formation HCFG). Les deux départs helvétiques (Julien Rod et Gaëtan Jobin) se retrouvent en Swiss League. Dommage, il y avait peut-être mieux à faire car si Fribourg semble devoir se tourner de plus en plus vers un rajeunissement, il doit encore son statut d’équipe de milieu de classement grâce à ses vétérans.

Julien Sprunger approche les 38 ans, son compère Andrei Bykov les 36. Gentiment, leur statut évolue et se limite à celui de role-player. C’est dire qu’ils ne peuvent plus tenir la baraque offensive à eux seuls. Et bil faudra tenir sur la longueur: la saison passée, les Dragons ont perdu huit de leur doute derniers matchs!

Fribourg comptera donc sur une saison un peu plus éblouissante de la part de Kiki Mottet, Nathan Marchon ou encore Christoph Bertschy entre autres pour jouer la gagne. Et surtout un peu plus de productivité de ses autres imports Marcus Sörensen et Jacob De la Rose. Ce sera important pour conserver ce qui pourrait demeurer son arme fatale: le powerplay (26,8% de réussite, en gros un tiers du total de ses buts).

Le secteur offensif est donc bien fourni, notamment au niveau des centres. Si Dubé trouve le bon équilibre avec ses ailiers, le contingent peut garantir un bon scoring.

Les attaquants: Christoph Bertschy, Mauro Jörg, Marcus Sörensen (SWE), Kevin Nicolet, Killian Mottet, Sandro Schmid, Dominik Binias, Kevin Etter, Julien Sprunger, Chris DiDomenico (CAN), Andrei Bykov, Jacob De La Rose (SWE), Nathan Marchon, Samuel Walser, Lucas Wallmark (SWE)

LES MATCHS DE PRÉPARATION

HC Thurgau (SL) – Fribourg-Gottéron: 0-3
Fribourg-Gottéron – Vitkovice (CZE): 4-1
Fribourg-Gottéron – Slovan Bratislava (SVK): 9-1
Fribourg-Gottéron – Straubing (GER): 2-1
Fribourg-Gottéron – Liberec (SVK): 4-3
Fribourg-Gottéron – Bremerhaven (GER) 1-4
Fribourg-Gottéron – Jukurit (FIN): 0-3
Fribourg-Gottéron – HC Ajoie: 16h

Premier match de National League

Fribourg-Gottéron – Lausanne HC: mercredi, 19h45

NOTRE PRONOSTIC

1. ZSC Lions
2.
3.
4:
5. Fribourg-Gottéron
6. SC Rapperswil-Jona Lakers
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.

FIL ACTU EN CONTINU


SONDAGES

Qui sera champion de Suisse 2023/24?
Play-off - derniers résultats
18 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC
4
2
ZSC Lions
Play-off - au programme
23 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC
-
-
ZSC Lions

voir le tableau des play-off

NL / SL / MHL / WL / U20

Voulez-vous recevoir des notifications pour les news? Très volontiers Non merci