J-3 – Langnau est tellement dépendant de ses étrangers…

J-3 – Langnau est tellement dépendant de ses étrangers…

Harri Pesonen - Photo: SCL Tigers

Que dire… Chaque année, on attend un pas en avant de la formation emmentaloise… et chaque année on lui trouve des excuses (bonnes ou mauvaises) pour faire du sur-place. Les SCL Tigers, c’est l’organisation typiquement qui suscite des attentes depuis sa place de quart de finaliste en 2018/19, mais qui se retrouve immanquablement à devoir lutter pour sa survie.

Les dirigeants bernois ont claironné qu’ils visaient la 10ème place. Ce qui veut dire qu’ils devront laisser quatre autres clubs derrière eux. Dites-nous lesquels? Quatre, ce n’est pas seulement Ajoie qui sera même sans doute meilleur que prévu, ce n’est pas que Ambrì ou Kloten. Quelle serait la 4ème cible des Tigres?

Le début du championnat sera donc crucial pour lancer (ou pas) la machine emmentaloise. Une restructuration complète est entreprise par le directeur technique Pascal Müller et son coach Thierry Paterlini. Mais comment jouer la qualification pour la dixième place lorsque les éléments-porteurs du bâtiment ne sont pas encore suffisamment solides? C’est bien au niveau de l’effectif suisse que les Bernois suscitent les pires craintes.

Les premiers éléments apportés en préparation sont intéressants: sept matchs, cinq victoires, c’est bien. Mais pas mal d’inconstance aussi dans le jeu. Et info primordiale: 10 des 20 buts marqués l’ont été par les étrangers. Ça sent le bis repetita…

Gardiens

À eux de nous prouver le contraire! Nous estimons que s’il y a du talent devant le filet, il n’est pas suffisant pour envisager une saison compliquée. Et elle le sera. Luca Boltshauser sort d’une excellente saison, il est des des héros du sauvetage en playouts face à Ajoie. Stéphane Charlin a gagné en régularité.

Avec une moyenne de 2,73 buts encaissés en 36 matches, Boltshauser se trouve dans le top 10 de la ligue. Avec 3,43 buts en 18 matchs, Charlin est dans la norme pour un backup d’un club de bas de classement. Que justement Langnau veux quitter. D’où la question: avec une performance identique des deux portiers, le club progressera-t-il dans la hiérarchie? La réponse est non. Il leur faudra être encore meilleurs.

Les gardiens: Luca Boltshauser, Stéphane Charlin

Défense

Mais deux gardiens sans défense ne servent à (presque) rien. Aux départs du Finlandais Sami Lepistö, Müller a répondu par l’engagement de son compatriote Juuso Riikola. Tim Grossniklaus (Rapperswil) et Anthony Huguenin (La Chaux-de-Fonds) ont cédé leur place à Brian Zanetti (Petes de Peterborough) et à l’arrière offensif Noah Meier (ZSC Lions).

Ces deux derniers représentent sans doute l’avenir du club, la partie visible de la restructuration de l’organisation. Mais on ne verra les premiers résultats qu’un peu plus tard, d’ici deux-trois ans. Or, leur contrat actuel n’englobe que les deux prochaines saisons. C’est dire que l’on attend beaucoup d’un développement rapide. Possible, mais pas garanti.

Le secteur défensif reste parmi les moins bien fournis de la ligue. Si la mayonnaise ne prend pas autour de Vili Saarijärvi, la saison sera très longue. L’expérience d’anciens comme Claudio Cadonau (35 ans), Samuel Erni (32 ans) ou Sebastian Schilt (36 ans) sera utile pour renouveler la statistique la plus intéressante de la saison passée: Langnau avait le 7ème boxplay de la National League.

Les défenseurs: Claudio Cadonau, Samuel Erni, Bastian Guggenheim, Noah Meier, Juuso Riikola (FIN), Vili Saarijärvi (FIN), Sebastian Schilt, Brian Zanetti, Miro Zryd

Attaque

Pour le reste, c’est moins jojo avec notamment le 13e jeu de puissance de la ligue. Car à force d' »user » ses étrangers, Paterlini n’est pas à l’abri de les essouffler un peu. Voilà qui explique peut-être que Langnau est l’équipe qui a le moins tiré au but de toutes les formations. Par contre, le taux de réussite de 10% environ des occasions transformées dénote une bonne compréhension (et application) du jeu.

On en arrive au point crucial du contingent des SCL Tigers: les quatre étrangers à l’attaque. Les imports, le défenseur Saarijärvi compris, ont marqué plus de la moitié des buts la saison passée. A regarder le classement des compteurs, le premier Suisse figure au… 65ème rang (Flavio Schmutz, 17 points dont 6 buts) des joueurs nationaux, au 135ème au total.

Avec Aleksi Saarela (FIN) et Harri Pesonen (FIN), Langnau sait ce qu’il a sous la main. Il n’a rien à envier à personne. Par contre, le staff technique avait beaucoup d’attentes envers un Garrett Roe qui, pour finir, à fait faux-bond. Les centres américains Sean Malone et Anthony Louis feront-ils l’affaire? Ils ne semblent pas meilleurs qu’Alexandre grenier (déjà parti en octobre en Allemagne) et Marc Michaelis (Zoug).

En gros, Paterlini ne semble pas pouvoir diluer ses forces offensives sur quatre blocs, on risque bien de retrouver deux triplettes offensives et deux à vocation défensives. Ou quand Nolan Diem ou Matthias Rossi peuvent enfin devenir des joueurs-clés.

Langnau se présente donc en équipe en plein rajeunissement avec des étrangers en leaders. C’est peut-être déjà beaucoup trop de responsabilités pour des gars comme Patrick Petrini, Keijo Weibel, ou la paire lettone à licences suisses Oskars Lapinskis et Darels Dukurs. Un nouvel arrivé comme Julien Schmutz (29 ans), par exemple, va aussi se retrouver dans un costard qu’on espère pas trop grand pour lui, mais il sera utilisé comme s’il était un joueur confirmé au plus haut niveau. C’est dangereux.

Les attaquants: Pascal Berger, Nolan Diem, Darels Dukurs, Oskars Lapinskis, Anthony Louis (USA), Sean Malone (USA), Harri Pesonen (FIN), Patrick Petrini, Dario Rohrbach, Matthias Rossi, Aleksi Saarela (FIN), Joel Salzgeber, Flavio Schmutz, Julian Schmutz, Keijo Weibel

LES MATCHS DE PRÉPARATION

EHC Basel (SL) – SCL Tigers: 0-5
SCL Tigers – EHC Biel-Bienne: 5-2
Schwenningen (GER) – SCL Tigers: 0-1
SCL Tigers – Augsburg (GER): 1-2 SO
SC Bern – SCL Tigers: 2-3
SCL Tigers – HC Lugano: 2-6
SCL Tigers – HC Davos: 3-2

Premier match de National League

SCL Tigers – Genève-Servette HC: vendredi, 19h45

NOTRE PRONOSTIC

1. ZSC Lions
2.
3.
4.
5. Fribourg-Gottéron
6. SC Rapperswil-Jona Lakers
7.
8.
9. HC Davos
10.
11.
12.
13.
14. SCL Tigers

FIL ACTU EN CONTINU

NL / SL / MHL / WL / U20

National League

Swiss League

MyHockey League

HOCKEY FéMININ

HOCKEY JUNIORS

HOCKEY RéGIONAL