J-2 – Lugano: le pronostic le plus dur de la saison

J-2 – Lugano: le pronostic le plus dur de la saison

Mikko Koskinen, Giovanni Morini, Valentin Meusy (Linesman) et Calle Andersson - Photo: Laurent Daspres/Freshfocus

À Lugano, il y a le lac, le soleil, de l’argent, mais ça ne suffit plus pour devenir champion. Car même avec des joueurs ou entraîneurs majeurs, le club est devenu un endroit des plus chauds du championnat, mais dans le mauvais sens du terme. Le dernier coup d’éclat remonte à la saison 2017/18 et une finale perdue face à Zurich. Le dernier titre? Il y a 17 ans. Et voici 9 ans que Lugano n’a plus gagné une série de playoffs…

Avec l’arrivée de Chris McSorley aux commandes de l’équipe, le HCL allait rentrer dans une nouvelle ère, pensait-on. Rapidement, le coach s’est mis presque tout le monde sur le dos. Un entraîneur à l’ancienne au systèmes de jeu éprouvés pourtant, ça ne passe plus. McSorley a été remplacé rapidement par le coach des U20 Luca Gianinazzi. Le changement historique, il est bien là! À 30 ans, le coach est encore très préservé par les médias. C’est déjà ça de gagné.

Fin octobre, Lugano a glissé à la 13e et avant-dernière place du classement, mais un nouvel état d’esprit (de corps) a aidéles joueurs à se surpasser et poussé ceux qui avaient eu la tête à McSorley d’assumer leurs responsabilités. Quelques modifications de casting comme le remplacement d’Oliwer Kaski par l’excellent Lukas Klok et les Tessinois redevenaient compétitifs. Au point de se qualifier pour les playoffs au détriment de Fribourg-Gottéron.

Reste maintenant à confirmer ce nouveau… renouveau!

Gardiens

Mikko Koskinen et Nicklas Schlegel se partageront le gâteau. Sans doute un des meilleurs duos de la ligue. Le Finlandais a débuté deux-tiers des matchs, la saison passée, mais ne les a pas tous finis. Il faut dire que Koskinen a aussi eu ses humeurs. Schlegel est bien sûr une option tout à fait solide. Et cela semble même indispensable, car avec sept étrangers dans le contingent, Gianninazzi pourrait être tenté de jouer la cartes des six hommes de champ simultanément. Donc de faire jouer Schlegel dans la cage…

Les gardiens: Thibaut Fatton, Mikko Koskinen (FIN), Nicklas Schlegel

Défense

Lugano a raté le début de ses deux dernières saisons. Pour y remédier, il faudra déjà retrouver une bonne assise défensive. Et il y a de quoi faire. Le HC Lugano regorge de défenseurs qui peuvent devenir très défensifs comme Mirco Müller. Avec l’arrivée de Joey LaLeggia, ce sera indispensable car l’homme est très réputé pour ses qualités offensives (il était même le meilleur buteur-défenseur de SHL, la saison passée). Le Canadien aura toutefois la lourde tâche de faire oublier un Lukas Klok que les Tessinois auraient bien gardés, mais qui a succombé aux dollars venus de KHL.

Santeri Alatalo, Calle Andersson et Samuele Guerra porteront une bonne part de la responsabilité de l’arrière-garde. Guerra parce qu’il pense d’abord à défendre, Alatalo et Andersson pour un rôle important à jouer en boxplay. Et restent encore Bernd Wolf pour compléter l’infériorité numérique et le nouvel arrivant Jesper Peltonen.

Ce dernier est un gros travailleur lui aussi très utilisé en boxplay du côté de Kloten. Mais il ne faudra pas trop en demander à un gars qui n’a pas encore atteint sa pleine maturité technique. Conclusion: des prétendants aux plus hautes destinées pour un sacre prochain (on n’a pas dit cette année), Lugano est sans doute le club qui possède l’assise défensive la moins sécurisante.

Les défenseurs: Santeri Alatalo, Calle Andersson, Samuele Guerra, Leandro Hausheer, Joey LaLeggia (CAN), Mirco Müller, Jesper Peltonen, Arno Snellman, Bernd Wolf

Attaque

Michael Joly (CAN) est le grand espoir offensif de la saison. À Hämeenlinna (Liiga) la saison passée, il a assuré une moyenne de 1,07 point/match (MVP de la saison). En Suisse, avec cette statistique, il aurait été dans le Top 10 des compteurs. Avec Arttu Ruotsalainen qui débarque de Kloten, Lugano a mis la main sur un joueur qui s’en est allé en crescendo au fil de la saison passée.

Les trois autres étrangers, on les connait déjà. Mark Arcobello – qui a perdu le C de capitaine, mauvais signe – sort d’une saison misérable. Peut-être doit-il un peu plus se concentrer sur SON hockey et pas celui des autres. Daniel Carr peut/doit lui aussi faire beaucoup mieux. Pour ces deux attaquants à fort potentiel, leur contrat jusqu’en 2025 ne les protège pas d’un éventuel mouvement. Même Markus Granlund, champion olympique en 2002, n’a pas totalement convaincu et est resté en marge de nos attentes alors qu’il peut être un leader quasi-charismatique dans ce Lugano prêt à s’enflammer.

Et pour démontrer que Lugano a entrepris la plus grande opération de rajeunissement de son histoire, pour compenser quelques départs mineurs des joueurs suisses, le club s’est tourné vers l’Amérique du Nord. Cole Cormier et Lorenzo Canonica ont les crocs. Si leur rêve américain s’est un peu envolé (ils figurent tout de même dans la cinquantaine de meilleurs attaquant de LHJMQ), ils savent qu’il y a de belles places à prendre chez nous. Enfin, l’ex-Genevois Matthew Verboon arrive de NCAA.

Près de la moitié de l’effectif a 23 ans ou moins (Verboon, Zanetti, Peltonen, Snellman, Hausheer, Canonica, Cjunskis, Cormier, Patry). Il devra compter sur un trio supérieur – mais irrégulier – pour lui montrer le chemin: Calvin Thürkauf, Luca Fazzini et Marco Müller.

Bref, ce HC Lugano a du potentiel, mais est-il déjà capable de l’exploiter. Les individualités vont devoir être en forme ensemble pour proposer un collectif gagnant. Ça s’est un peu vu pendant la préparation (une seule défaite, contre La Chaux-de-Fonds). Du coup, Lugano est l’équipe la plus compliquée à classer en avant-saison: de la 5e à la 10e place, tout nous semble possible. Nous avons choisi (quel courage!) la version… intermédiaire.

Les attaquants: Mark Arcobello (CAN), Lorenzo Canonica, Daniel Carr (CAN), Roberts Cjunskis, Cole Cormier, Luca Fazzini, Jeremi Gerber, Markus Granlund (FIN), Michael Joly (CAN), Giovanni Morini, Marco Müller, Stéphane Patry, Arttu Ruotsalainen (FIN), Calvin Thürkhauf, Matthew Verboon, Julian Walker, Marco Zanetti

LES MATCHS DE PRÉPARATION

HC La Chaux-de-Fonds (SL) – HC Lugano: 6-3
HC Lugano – Ingolstadt (GER): 8-5
Straubing (GER) – HC Lugano: 5-7
HC Lugano – EHC Kloten: 4-3
HC Lugano – HC Davos: 5-2
SCL Tigers – HC Lugano: 2-6
HC Lugano – HC Ambrì-Piotta: 3-2

Premier match de National League

HC Lugano – EHC Biel-Bienne : vendredi, 19h45

NOTRE PRONOSTIC

1. ZSC Lions
2.
3.
4.
5. Fribourg-Gottéron
6. SC Rapperswil-Jona Lakers
7. HC Lugano
8.
9. HC Davos
10.
11.
12.
13.
14. SCL Tigers

30 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 2
Lausanne HC Lausanne HC 0
27 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 3
25 Avr 2024 - 20h00 Swiss Life Arena
ZSC Lions ZSC Lions 3
Lausanne HC Lausanne HC 0
23 Avr 2024 - 20h00 Vaudoise aréna
Lausanne HC Lausanne HC 5
ZSC Lions ZSC Lions 2

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

Matchs au programme

Quel est le meilleur gardien des récentes séries?

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

>>>

Voulez-vous être averti(e) pour les nouvelles actualités? OUI NON