J-1 – Bienne pas terrible en ce moment, c’est bon signe!

J-1 – Bienne pas terrible en ce moment, c’est bon signe!

Photo: EHC Biel-Bienne/Facebook

Battu en finale par un Genève-Servette trop en confiance, le HC Bienne a réalisé une saison qu’on n’attendait pas, surtout après une préparation que l’on qualifiera pudiquement de laborieuse. Etrange, mais on semble avoir remis le papier-carbone cette saison: Bienne ne s’est pas montré très convaincant pour ses premières sorties, une certaine inconstance l’ayant amené a rater sa répétition générale en Champions Hockey League.

Il faut dire qu’il y a pas mal de choses encore à réviser. Normal quand un coach-monument comme pouvait l’être Antti Törmänen doit abandonner la barque pour raisons de santé. S’il est dans la même philosophie, son successeur Petri Matikainen doit encore comprendre l’équilibre construit au fil des ans. Car à Bienne, aucun joueur – et par extension entraîneur – n’est irremplaçable.

On misera donc une partie de notre salaire sur une belle demi-finale au minimum pour Bienne. Pour son collectif, sa résilience et le boulot monstrueux en coulisses de Martin Steinegger sans lequel le EHCB jouerait seulement le milieu du tableau. A Bienne, le changement se fait lentement, les résultats mettent du temps à venir, on attend la suite logique.

GARDIENS

C’est bel et bien Harri Säteri qui se cache derrière la principale raison de la qualification biennoise (92,3% d’arrêts en saison régulière, 92,2% en post-saison) pour la finale. Le Finlandais est arrivé un peu par hasard à la Tissot Aerna parce que son compatriote Jussi Olkinuora avait fait faux-bond au dernier moment, tenté par la NHL. A l’arrivée, Olkinuora se retrouvera en AHL et finira la saison en se battant contre la relégation avec Brynäs (SHL).

Mais si le Finlandais a su s’installer dans le fauteuil du titulaire indiscuté, il le doit à ses performances mais aussi à l’absence sur blessure de son « concurrent » Joren van Pottelberghe. Le Belge de National League, potentiellement futur gardien de l’équipe de Suisse, voudra aussi jouer.

Nous avons là la plus formidable paire de cerbères que peut nous offrir la National League. Mais il y a un hic: tous deux seront en fin de contrat au terme de la saison… et les deux veulent être titulaires et jouer la majorité des matchs. Espérons que la qualité des prestations de Säteri n’était simplement pas due à l’absence de concurrence. Et donc de pression.

Les gardiens: Harri Säteri (FIN), Joren van Pottelberghe

DÉFENSE

C’est aussi à la bonne tenue de l’arrière-garde seelandaise que Säteri doit ses 9 blanchissages en 2022/23. La défense est restée pratiquement inchangée. Avec la signature de Ville Pokka pour remplacer Viktor Lööv, blessé longue durée, Bienne a fait dans la solidité. Touché aux cervicales, Lööv prépare son retour sans qu’une quelconque date soit avancée.

L’autre arrivée importante provient d’Ambrì-Piotta. Pas forcément spectaculaire, la signature de Yanik Burren (26 ans) compensera Noah Schneeberger. Sinon, l’arrière-garde pourra s’appuyer sur les précieux Yannick Rathgeb et Noah Delémont, les anciens Beat Forster et Robin Grossman, et le Russe Alexander Yakovenko, pas toujours très régulier mais d’une utilité certaine.

Avec dix défenseurs (dont trois étrangers sous contrat) et neuf valides actuellement, le EHCB peut voir venir. On regrettera juste l’absence d’un défenseur suisse de qualité encore supérieure qui donnerait à cette arrière-garde une autre dimension.

Les défenseurs: Yanik Burren,, Luca Christen, Noah Delemont, Beat Forster, Robin Grossmann, Viktor Lööv (SWE), Ville Pokka (FIN), Yannick Rathgeb, Yanick Stampfli, Alexander Yakovenko (RUS)

ATTAQUE

Quatre étrangers, et pas des moindres, assurent une production offensive de haut-niveau. Jesper Olofsson, Jere Sallinen, Toni Rajala et le nouveau Aleksi Heponiemi forment un clan finlandais qui peut donner le tournis à n’importe quel adversaire. Avec eux, le danger peut venir de partout, Bienne est une équipe devenue difficile à contrôler. Attendons toutefois le retour d’Heponiemi, sur le flanc pour quelques semaines encore, avant de valider le propos.

Et puis, il y a de l’expérience à revendre avec des Fabian Hofer, Gaëtan Haas ou Damien Brunner qui savent comment tenir la baraque. Ce n’est pas un hasard aussi si les buts inscrits par des Suisses ont été plus nombreux que ceux des imports. Tout ce beau monde est d’un importance capitale dans l’excellent box-play que les Seelandais ont présenté la saison passée. À Ian Derungs et Liekit Reichle, les transferts suisses de l’intersaison, de faire en sorte de rentrer dans le moule.

Dernière chose importante: que les habitués de l’infirmerie tiennent encore le coup. Or, Mike Künzle, Luca Cunti et Damien Brunner sont des patients trop réguliers.

Bienne entame donc la saison sur un bon patin avec un nouvel entraîneur qui reste peut-être la plus grande inconnue actuellement. On le dit bouillant et peu diplomate. Peu habitués à être bousculés, comment les joueurs réagiront-ils aux vociférations de leur patron?

Bienne a laissé transparaître lors de ses deux dernières sorties en CHL contre les Suédois de Färjestad et Växjö des lacunes inhabituelles. Huit buts encaissés pour un seul inscrit par Ramon Tanner, il va falloir corriger quelque chose avant de s’en aller guerroyer à Lugano pour la reprise du championnat vendredi.

Les attaquants: Damien Brunner, Luca Cunti, Ian Derungs, Gaetan Haas, Aleksi Heponiemi (FIN), Luca Hischier, Fabio Hofer, Tino Kessler, Mike Künzle, Jesper Olofsson (FIN), Toni Rajala (FIN), Liekit Reichle, Mattheo Reinhard, Jere Sallinen (FIN), Elvis Schläpfer, Ramon Tanner

LES MATCHS DE PRÉPARATION

SC Rapperswil-Jona Lakers – EHC Biel-Bienne: 2-1
SCL Tigers – EHC Biel-Bienne: 5-2
HC La Chaux-de-Fonds – EHC Biel-Bienne: 2-6
EHC Biel-Bienne – Kosice (CZE): 3-1 (CL)
EHC Biel-Bienne – Innsbruck (AUT): 6-1
Färjestad (SWE) – EHC Biel-Bienne: 4-1 (CHL)
Växjö (SWE) – EHC Biel-Bienne: 4-0 (CHL)

Premier match de National League

HC Lugano – EHC Biel-Bienne: vendredi, 19h45

NOTRE PRONOSTIC

1. ZSC Lions
2. EHC Biel-Bienne
3. Genève-Servette HC
4.
5. Fribourg-Gottéron
6. SC Rapperswil-Jona Lakers
7. HC Lugano
8.
9. HC Davos
10.
11.
12. HC Ambrì-Piotta
13. HC Ajoie
14. SCL Tigers

FIL ACTU EN CONTINU

SONDAGES

Qui sera champion de Suisse 2023/24?
Play-off 2024 - Matchs à venir
Swiss Life Arena, Zurich
Play-off National League
Finale
vs
16 Avr 20h00
Vaudoise aréna, Lausanne
Play-off National League
Finale
vs
18 Avr 20h00

voir le tableau des play-off

National League

Swiss League

MyHockey League

HOCKEY FéMININ

HOCKEY JUNIORS

HOCKEY RéGIONAL

Voulez-vous recevoir des notifications pour les news? Très volontiers Non merci