J-1 – GENÈVE a bien remplacé Tömmernes et Omark

J-1 – GENÈVE a bien remplacé Tömmernes et Omark

Photo: Laurent Daspres/Freshfocus

On pourrait le classer au premier rang de la saison régulière. Ou au deuxième. Par provocation, nous avons choisi le troisième, car Genève-Servette est une équipe de challenges. C’est l’état d’esprit qu’a voulu instaurer Jan Cadieux lors de sa prise de pouvoir.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le système a du bon. D’équipe contente de son sort, la formation des Vernets est devenue une machine à gagner. Son objectif de la saison? Evidemment réaliser le doublé et – pourquoi pas? dira Cadieux – gagner la Champions Hockey League. Rien que ça.

Genève-Servette HC doit certes se passer d’Henrik Tömmernes et de Linus Omark (ça fait quand même une centaine de points individuels qui s’envolent) mais il a pu les remplacer par Theodor Lennström et Sakari Manninen. Sinon pas grand chose à signaler, l’équipe ressemble beaucoup à sa devancière. Avec désormais un trophée dans sa vitrine, donc un peu plus de pression aussi…

A Genève, la question est certainement de savoir dans quelle mesure les premiers mois permettront de bien gérer les rendez-vous de Champions Hockey League et la compétition nationale. Pour le reste, la qualité du travail fournie par les joueurs se répercutera sur la glace.

GARDIENS

Gauthier Descloux était le No 1 au coup d’envoi de la saison 2022/23, il l’a terminée en No 2. Mais comment pouvait-il en être autrement avec en coéquipier (mais aussi un peu adversaire) un certain Robert Mayer, élu MVP au bout de l’exercice? La transition s’est faite lors de la série en quarts de finale contre Lugano et Mayer est resté devant le filet.

Sans Mayer, le GSHC n’aurait sans doute pas gagné le titre. Mais si l’on tient compte de toute la saison, le bilan reste contrasté. Raison pour laquelle Descloux demeure une arme essentielle – malgré une baisse dans ses statistiques – pour les champions de Suisse. Les deux portiers forment un excellent duo, mais pas le meilleur à l’addition de leurs qualités individuelles.

En préparation, ce statut de backup l’a toutefois rendu plus efficace et il honorera son contrat qui porte encore jusqu’en 2026. Soit deux ans de plus que celui de Mayer, qui se termine en fin de cette saison. À l’heure d’aligner sa formation avant un match, Cadieux devra peut-être avoir une réflexion à plus long terme…

Les gardiens: Gauthier Descloux, Robert Mayer

DÉFENSE

L’arrière-garde genevoise semble encore meilleure que l’an passé. Et comme le dit l’adage: « Un match se gagne grâce à l’attaque, un titre grâce à la défense ». Les Aigles alignent sans doute les deux meilleurs arrières étrangers du championnat avec Sami Vatanen et Theodor Lennström.

Genève a été l’équipe qui a reçu la plus grande contribution des défenseurs (33 buts) en phase offensive. Aucune raison que ça s’arrête avec notamment le remplaçant d’Henrik Tömmernes. Une absence qui aurait été difficile à absorber si le substitut ne s’était pas appelé Lennström. Le gaucher, pourtant assez massif, est rapide et très habile dans le maniement de la rondelle. En powerplay, il a convaincu.

Ils seront donc huit à défendre pour le compte du GSHC. Tömmernes, Lennström, Simon Le Coultre, Roger Karrer, Mike Völlmin, Marco Maurer et Arnaud Jacquemet connaissent la maison et s’y sentent bien. Et pour nous, une demi-révélation vient d’éclore ces dernières semaines: Giancarlo Chanton qui joue déjà avec le culot d’un très bon.

Les défenseurs: Giancarlo Chanton, Arnaud Jacquemet, Roger Karrer, Marco Maurer, Theodor Lennström (SWE), Simon Le Coultre, Sami Vatanen (FIN), Mike Völlmin

ATTAQUE

Une des particularités du champion de Suisse, c’est qu’il possède dans ses rangs cinq attaquants étrangers de première main, mais aussi un contingent offensif helvétique au-dessus de la moyenne. De quoi avoir quatre blocs très homogènes et tout aussi dangereux du premier au quatrième et deux estafettes pour les situations spéciales hautement qualifiées (28% de réussite en 2022/23!). Et tout ça sans avoir plusieurs stars à passeport helvétique dans le groupe. Le seul international aligné lors du dernier mondial est Marco Miranda.

La colonne vertébrale est parfaite avec en prime quatre centres indiscutables (Valtteri Filppula, Sakari Manninen, Tanner Richard, Josh Jooris). La première garniture suisse avec Vincent Praplan, ou encore Marc-Antoine Pouliot, le leadership de Noah Rod, l’avènement attendu d’Alessio Bertaggia et Guillaume Maillard pour ne citer qu’eux incitent à l’optimisme.

On en oublie? Ah oui, au niveau des étrangers, Teemu Hartikainen et Daniel Winnik complètent le contingent. Leur présence aux Vernets semble déjà tellement naturelle qu’ils ne figurent plus parmi les principales préoccupations des observateurs. On sait qu’ils livreront la marchandise. Le groupe parait tellement équilibré qu’on en vient à oublier aussi les départs de Linus Omark (!), Yohann Auvitu, Sandis Smons, Dennis Smirnovs et Benjamin Antonietti (retraite).

Les attaquants: Alessio Bertaggia, Eliot Berthon, Christophe Cavalleri, Valtteri Filppula (FIN), Antoine Guignard, Teemu Hartikainen (FIN), Josh Jooris, Guillaume Maillard, Sakari Manninen (FIN), Vincent Praplan, Tanner Richard, Marc-Antoine Pouliot, Marco Miranda, Noah Rod, Mathieu Vouillamoz, Daniel Winnik (CAN)

LES MATCHS DE PRÉPARATION

HC La Chaux-de-Fonds (SL) – Genève-Servette HC: 0-1
Genève-Servette HC – Vitkovice (CZE): 4-1
Genève-Servette HC – Mountfield (CZE): 6-3
Innsbruck (AUT) – Genève-Servette HC: 5-2 (CL)
Kosice (CZE) – Genève-Servette HC: 2-3 (CL)
Genève-Servette HC – Bolzano (ITA) 6-1 (CL)
Genève-Servette HC – Rouen FRA): 9-1 (CL)

Premier match de National League

SCL Tigers – Genève-Servette HC: vendredi, 19h45

NOTRE PRONOSTIC

1. ZSC Lions
2.
3. Genève-Servette HC
4.
5. Fribourg-Gottéron
6. SC Rapperswil-Jona Lakers
7. HC Lugano
8.
9. HC Davos
10.
11.
12. HC Ambrì-Piotta
13. HC Ajoie
14. SCL Tigers

FIL ACTU EN CONTINU

SONDAGES

Qui sera champion de Suisse 2023/24?
Play-off 2024 - Matchs à venir
Swiss Life Arena, Zurich
Play-off National League
Finale
vs
16 Avr 20h00
Vaudoise aréna, Lausanne
Play-off National League
Finale
vs
18 Avr 20h00

voir le tableau des play-off

National League

Swiss League

MyHockey League

HOCKEY FéMININ

HOCKEY JUNIORS

HOCKEY RéGIONAL

Voulez-vous recevoir des notifications pour les news? Très volontiers Non merci